Choisir un local commercial à louer pour une activité professionnelle

local commercial

Le fait de trouver un lieu pour exercer son activité est une étape cruciale dans une création d’une entreprise. Un lieu peut être ouvert ou fermé, petit ou grand, et utilisé à des fins diverses, notamment professionnelles, d’activité, commerciales, industrielles, une entreprise, ou même un local d’habitation. Un local peut combiner deux sortes d’activités différentes et servir à la fois de local professionnel et d’habitation. Un local professionnel est dédié à une activité professionnelle, et qui peut être un artisan, une entreprise, un commerçant, ou même une profession libérale. On vous donne dans cet article les meilleurs conseils et méthodes pour vous aider à choisir le meilleur local pour votre projet.

Est-il préférable d’acheter ou de louer votre local professionnel ?

Le fait de se demander si l’on préfère acheter ou louer un local commercial est la première étape de l’examen des options qui s’offrent à vous en matière de publicité locale. En fait, vous avez plusieurs possibilités si vous cherchez actuellement un local professionnel pour créer votre entreprise ou votre magasin : le choix du site ; le choix d’acheter un local professionnel ou d’acheter un fonds de commerce. En prenant une décision géographique, vous donnez à votre entreprise ou à votre organisation la possibilité de se développer dans le temps. En effet, cette démarche, qui s’inscrit dans le court terme, vous met à l’abri d’un crédit que vous auriez à rembourser sur plusieurs années si jamais vous preniez la décision d’acheter. En fait, la location d’un local commercial est donc d’autant plus conseillée aux entreprises nouvellement créées ou aux petites entreprises qui entrent sur le marché. Si vous choisissez la location, vous devez signer une caution commerciale qui, en partie, vous protégera pendant six ans (caution professionnelle) ou neuf ans (caution commerciale), et vous pourrez quitter la zone à tout moment (caution professionnelle) ou pendant trois ans (caution commerciale). Il est à noter que du fait de la flexibilité de la location local commercial peut s’avérer bien intéressante pour les entreprises ! Ces dernières s’adaptent désormais efficacement aux jeunes entreprises et au développement de leur activité.

Vous pouvez vous engager sur le long terme lorsque vous décidez d’acheter un commerce de proximité. Ce choix est donc plutôt conseillé aux entreprises ou commerces déjà établis, stables et maîtrisant leurs coûts. Vous ne serez pas lié par un contrat en procurant votre professionnel local, et vous aurez vraiment la possibilité de vous constituer une trésorerie propre. Plusieurs possibilités s’offrent alors à vous, comme l’achat d’un bien immobilier en nom propre, l’achat au nom de l’entreprise, ou la constitution d’une SCI pour un investissement immobilier. Vous pourrez déduire de vos impôts les frais d’achat, l’amortissement, les frais d’assurance, les intérêts d’emprunt, les dépenses d’entretien et de réparation, etc., dans le cas d’acquisition au nom de l’entreprise. Dans le cas d’une acquisition à votre nom, vous loueriez le bien à l’entreprise, qui vous procurerait alors un revenu en espèces au lieu d’un revenu imposable. Mais faites attention, car l’achat d’un local vous oblige à rembourser un crédit. Donc, réfléchissez bien à l’élément financier pour ne pas limiter l’activité de votre commerce ou de votre entreprise.

Comment peut-on localiser et trouver son local commercial ?

Un local commercial dépend du type et de la taille de l’entreprise en question. Il doit donc disposer de bureaux ou d’un entrepôt s’il y a vente de produits ou de stocks. L’élaboration d’une stratégie d’entreprise peut être utile afin de déterminer votre marché local. Il est nécessaire de réaliser une étude de marché pour identifier le secteur dans lequel vos ventes seront les plus lucratives, comme un centre-ville par exemple. La recherche de votre emplacement peut aller jusqu’à repérer de propriétés abandonnées ou vacantes au recours à des agences immobilières. Notez aussi que les agences immobilières ont toujours des offres disponibles sur la locale commerciale à louer par exemple, bien qu’à un prix élevé. Dans chaque région de France, il existe en effet des agences immobilières privées dédiées à la vente d’espaces professionnels, et elles peuvent vous proposer diverses options pour la location ou l’achat de votre espace, ainsi que la possibilité de réaliser du coworking. Ce dernier permet à des personnes travaillant sur différents projets de collaborer dans un même lieu, ce qui favorise l’échange des connaissances et augmente la créativité. Autre avantage, c’est que le travailleur a le droit de choisir ses propres heures de travail dans l’espace désigné. Il ne s’agit donc pas d’un investissement risqué ou à long terme pour une entreprise.

Autres moyens indispensables pour bien choisir un local commercial ?

Afin de trouver la perle rare qui convient le mieux à une activité commerciale ou industrielle, cela nécessite de faire une évaluation de ses attentes et de ses besoins et par rapport à son investissement afin de trouver une surface entre 4 murs qui serviront de vitrine à l’entreprise. Pour maximiser le retour sur investissement pour la conception du travail, comme les services de transport des employés, la restauration, etc., il est nécessaire, entre autres, de déterminer la surface nécessaire à l’exercice de l’activité professionnelle, de déterminer le coût du loyer que l’on peut verser, et de trouver un emplacement ou une zone bien située près d’un emplacement commercial, d’une voie ferrée, ou à proximité de points stratégiques. La recherche d’un local peut débuter, et de nombreux conseils et solutions sont à la disposition du chercheur, comme la fameuse technique du « bouche-à-oreille « . Ce dernier consiste à inspecter personnellement les propriétés potentiellement vacantes ou abandonnées et à demander l’avis des voisins. Vous pouvez également filtrer les options en consultant les petites annonces sous la rubrique « local commercial à louer ». Bien qu’elles soient une source inépuisable, les agences immobilières peuvent être coûteuses. En outre, l’utilisation d’Internet permet d’effectuer plusieurs recherches en exposant ses besoins et ce que vous recherchez. De plus, les annonces immobilières publiées sur la presse spécialisée constituant aussi une piste à explorer. Vous aurez de plus une bonne visibilité des prix pratiqués sur ce marché immobilier spécifique.

Comment peut-on faire pour repérer un local gratuit ?

Malheureusement, il existe très peu de possibilités d’obtenir un local gratuitement pour votre entreprise. Cependant, il est possible de trouver un local bon marché ou peu coûteux. Voici quelques idées : exercer son activité à domicile. Le fait d’assurer l’adresse d’une société au domicile du directeur est tout à fait légal seulement soumis à certaines restrictions. Il y a par exemple les statuts de la société, les qualifications de l’administrateur potentiel, les conditions de cautionnement, la situation géographique, le type d’activité, etc. La domiciliation peut être à durée déterminée ou indéterminée (jusqu’à cinq ans), et dans chaque cas, une procédure déclaratoire à côté du Greffe du tribunal est nécessaire. Dans certaines circonstances, par exemple lorsqu’il y a plusieurs activités et que l’on reçoit des marchandises et des clients, il est nécessaire de modifier l’utilisation du domicile et de prévoir la déclaration des impôts dans les trois mois qui suivent le début de l’activité. Gardez à l’esprit la différence entre le fait d’exercer une activité à domicile et le fait de désigner uniquement votre domicile comme siège de votre entreprise. Vous pouvez installer votre siège social dans une entreprise de domiciliation s’il n’est pas important de tenir un inventaire des biens et matériaux ou d’être visible de la rue. Bien qu’il y ait un coût, celui-ci est raisonnable en raison des avantages reliés à cette démarche.

Comment pouvez-vous louer votre local commercial ?

Tout local commercial à louer nécessite la signature et la création d’un bail commercial. En effet, c’est un contrat établi entre le locataire (ou preneur) et le propriétaire bailleur, le bail commercial lie les 2 parties aux conditions inhérentes à la location d’un espace professionnel. Contrairement au bail d’habitation, le bail commercial peut paraître assez technique et nécessite la présence du professionnel. Il établit l’engagement des parties pour le déroulement du bail commercial local sous réserve des conditions spécifiques, mais toujours dans le respect des exigences légales. Un bail commercial est toujours signé pour une durée minimale de neuf ans pour tous les biens commerciaux disponibles à la location. Le montant du loyer qui est négociable est révisé tous les trois ans, et le locataire peut mettre fin au contrat au bout de trois ou six ans en envoyant une lettre recommandée avec accusé de réception six mois avant la date de résiliation. D’où, il est intitulé fréquemment « utilisé de bail 3-6-9 ». Même si ce délai semble initialement long, l’entrepreneur peut utiliser ce temps supplémentaire pour développer son entreprise. Les deux parties se mettent d’accord sur le montant du loyer indépendamment des salaires versés dans le passé. Dans le cas où le contrat de cautionnement n’est pas renouvelé par le propriétaire après l’expiration du délai de neuf ans, le locataire peut se prévaloir de la clause d’indemnité d’éviction incluse dans le contrat de bail.

En outre, le local loué doit être livré conformément aux normes applicables à l’activité prévue et ne peut être dévié de son rôle professionnel. Avant la location d’un local professionnel, les deux parties sont libres de négocier la part du travail de mise aux normes nécessaire qui incombera à chacune d’entre elles, y compris dans le cas où l’un des emplacements serait transformé en établissement de vente de produits alimentaires, par exemple. Le bailleur a le droit de demander au preneur une augmentation d’une indemnité de « pas de porte » ou de loyer. Cette somme supplémentaire sera une garantie donnée au propriétaire soit en prévision de la perte potentielle en cas de hausse de la valeur des biens locaux, soit pour compenser une éventuelle baisse de la valeur des biens locaux à louer liée à des activités économiques spécifiques.

Quels sont les avantages d’une location meublée ?
Quels recours en cas de non paiement d’un loyer ?