Peut-on réduire ses impôts grâce à l’investissement immobilier ?

L’investissement locatif ouvre droit à une défiscalisation importante. Ainsi, un investissement immobilier peut vous aider à réduire vos impôts. Reste à savoir si vous répondez aux critères d’éligibilité et si votre projet y correspond également. Si oui, reste à choisir la meilleure option. Vous avez le choix entre la loi Pinel, le dispositif Malraux et la location meublée.

Le dispositif Pinel : le meilleur moyen pour réduire ses impôts

La loi Pinel accorde à tous les investisseurs dans l’immobilier neuf ou le rénové à neuf une réduction de l’impôt sur le revenu. Elle est de 12 %, de 18 % et de 21 % selon la durée de la location, respectivement de 6, de 9 ou de 12 ans. Les conditions d’éligibilité sont simples. Le prix du logement neuf doit être au plus de 300 000 euros. Les locataires doivent être à revenu modeste. Même le loyer doit respecter un certain seuil. Il ne doit pas dépasser le plafond légal de 63 000 euros sur les 12 ans. Ceci, si le bien loué vaut 300 000 euros. Beaucoup d’investisseurs choisissent la loi Pinel parce qu’elle est la plus avantageuse.

La loi Malraux : quels sont les avantages fiscaux possibles ?

La loi Malraux concerne les anciens immeubles, surtout ceux à caractères historiques. Les biens se trouvant dans un quartier historique ou ayant un monument historique peuvent ainsi faire l’objet d’un projet immobilier. Ils doivent cependant être inscrits dans le cahier des charges des architectes des bâtiments pour être éligibles. Après rénovation (selon les normes de préservation des monuments), le propriétaire doit louer le bien pour 9 ans au moins. En effet, il doit être utilisé comme résidence principale (s’il s’agit d’une maison). Le taux de réduction de l’impôt varie ensuite selon la situation géographique. Il est de 22 % à 30 %. Le calcul se fait à partir des dépenses liées aux travaux de rénovation. Le seuil minimal étant de 100 000 euros pour les 4 premières années.

Comment faut-il faire avec la location meublée ?

Le LMNP (loueur meublé non professionnel) peut aussi prétendre à une mesure de défiscalisation. Le bien à louer doit être neuf et meublé. Sont concernées les résidences de services comme les EHPAD ou les résidences seniors. Mais le bail doit être de 9 ans au moins. Le propriétaire loueur peut ainsi ne pas payer de TVA, l’équivalent de 20 % de son chiffre d’affaires. Les loyers peuvent même restés intacts pendant 20 ans. Si non, il y a le LMNP Censi-Bouvard. Ce dispositif concerne aussi la location en meublé non professionnel pour au moins 9 ans. Seulement, l’exonération de la TVA n’est valable que sur le prix d’achat initial. La réduction d’impôt est de 11 % sur le même prix d’achat si celui-ci ne dépasse pas les 300 000 euros. Le plafonnement légal est de 33 000 euros sur 9 ans.

Les bonnes raisons d’investir à Grenoble
Comment investir en loi Pinel ?